Revue de presse

Ouest-France, le 29 Janvier 2014

Anne de Bretagne : le fan club de la Duchesse prépare les festivités 2014

Le comité Anne de Bretagne rassemble une vingtaine d’associations des cinq départements bretons pour honorer la duchesse morte en 1514.

Le comité Anne de Bretagne travaille depuis un an sur cette année 2014 : l’année du 500e anniversaire de la mort de la Duchesse, décédée le 9 janvier, enterrée 40 jours plus tard après les funérailles grandioses ordonnées par son époux le roi de France Louis XII.

La Poste a édité 1,5 million de timbres pour commémorer le 500e anniversaire de la mort de la duchesse, le 9 janvier 1514.
La Poste a édité 1,5 million de timbres pour commémorer le 500e anniversaire de la mort de la duchesse, le 9 janvier 1514.
Le timbre sorti le 11 janvier a eu un gros succès, 33 000 ont été écoulés le premier jour. Le hors-série Ouest-France de ce mois est épuisé. « Les Bretons aiment la duchesse, elle a été la première résistante, la première féministe, clame le comité. Les écrits et les historiens divergent sur sa place dans l’Histoire, mais nombreux sont ceux qui témoignent de son esprit et de sa droiture. »
Le comité a créé un logo pour les festivités de 2014.
                      Le comité a créé un logo pour les festivités de 2014

Le but du comité est de faire connaître Anne de Bretagne au de-là de sa légende, « Elle a vécu à une période charnière de l’Histoire, elle a été couronnée deux fois. Mais l’école ne nous apprend rien sur elle… »

L’année 2014 nous en apprendra beaucoup avec un programme de plus de 50 événements, dans tous les domaines des arts et de la culture, qui prévoit des concerts, des conférences, des expositions, des concours, des fêtes jusqu’en décembre.

ABP, le 15 janvier 2014

Les Députés bretons célèbrent la sortie du timbre « Anne de Bretagne ».

Marc Le Fur, Député des Côtes d’Armor, Isabelle Le Callennec et Gilles Lurton, Députés d’Ille-et-Vilaine ont souhaité faire la promotion à l’Assemblée Nationale du premier timbre à l’effigie d’Anne de Bretagne édité par la Poste à l’occasion du 500e anniversaire de la mort de la Duchesse.

image2Les trois Députés se sont retrouvés au bureau de poste de l’Assemblée Nationale mardi peu avant les Questions au Gouvernement pour présenter à leurs collègues le nouveau timbre. « Nous nous réjouissons de cette initiative, véritable reconnaissance de ce que la République doit à Anne de Bretagne et à la Bretagne en général » a indiqué Marc Le Fur.

Sur la photo : Gilles Lurton, Isabelle Le Callennec, Michel Rigolet, Directeur du bureau de poste de l’Assemblée Nationale et Marc Le Fur

——————————————————————————————————

Rennes Métropole, 13 janvier 2014

Sur les traces rennaises d’Anne de Bretagne

L’OFFICE DE TOURISME PROPOSAIT SAMEDI UNE DÉCOUVERTE DES LIEUX QUI ÉVOQUENT L’ILLUSTRE DUCHESSE, QUI NE VÉCUT QUE DEUX ANNÉES À RENNES.

Détail d'un tableau représentant Anne de Bretagne entre trois saintes
Grandes Heures d’Anne de Bretagne / Anne de Bretagne entre trois saintes (détail – BNF – Latin 9474 – Jean Bourdichon)

Anne de Bretagne est née en 1477 à Nantes et morte le 9 janvier 1514 à Blois, il y a tout juste 500 ans. Elle n’aura, dans sa courte vie, passé que deux années à Rennes et il reste très peu de traces de son passage. La visite de l’office de tourisme a surtout permis de suivre les moments forts de sa vie rennaise, et d’imaginer la ville à cette époque. Quels monuments a-t-elle connu ? Quelles rues a-t-elle traversé ?

La chapelle Saint-Yves, devenue office de tourisme
La chapelle Saint-Yves, devenue office de tourisme

La chapelle Saint-Yves, actuel office de tourisme, date de la fin du XVe siècle. C’était alors la chapelle de l’Hôpital Saint-Yves, située sur la rive gauche du fleuve, dans la première enceinte de la ville. Cette partie dite « haute » de Rennes était fréquentée par les cercles du pouvoir, l’autre rive étant occupée par le petit peuple (tanneurs, bouchers, etc.) Anne de Bretagne a donc bien connu cette chapelle, restaurée en 1997.

Lire la suite sur le site de Rennes Métropole

—————————————————————————————————–

Le Télégramme, lundi 13 janvier 2013

Anne de Bretagne. La riche année du demi-millénaire

Voici 500 ans disparaissait la reine Anne, l’un des personnages les plus emblématiques de l’histoire de Bretagne. L’année 2014 sera jalonnée de nombreux événements commémorant cet anniversaire. 

Anne de Bretagne, la dernière duchesse
20.000 timbres partent en une journée

L’idée de marquer le cinquième centenaire de la dernière souveraine bretonne est née voici deux ans de la rencontre du philatéliste Jakez de Poulpiquet et d’un féru d’histoire régionale, Jean-Loup Le Cuff.

Lire la suite sur Le Télégramme.

————————————————————————

Le Télégramme, 12 janvier 2013

Excellent article d’Erwan Chartier

1201anne_4col

En 1514, il y a cinq cents ans, Anne de Bretagne s’éteint au terme d’une existence particulièrement mouvementée. Mariée à un empereur et deux rois de France, elle demeure la dernière souveraine d’un duché de Bretagne quasi indépendant dont elle a vaillamment défendu le statut. Elle demeure la plus célèbre Bretonne de l’Histoire de France.

Anne de Bretagne est née en 1477, au Moyen Âge, dans un duché de Bretagne indépendant et prospère ; elle meurt reine de France, dans une Europe de la Renaissance où se multiplient prouesses artistiques, découvertes géographiques et avancées scientifiques. Anne « de Bretagne » disparaît au terme de 37 années particulièrement denses.

A suivre sur le site du Télégramme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s