Archives du mot-clé Livre d’Heures

Noël dans le Livre d’Heures d’Anne de Bretagne

AnnedeBretagneNoël

Grandes Heures d’Anne de Bretagne, Bnf, lat. 9474, fol. 51 v. Artiste : Jean Bourdichon.

 

Publicités

Du 10 au 14 juillet, les Fêtes Historiques de Vannes consacrées aux « Grandes Heures d’Anne de Bretagne »

Ville de Vannes

feteshistoriquesvannes2014

« Les grandes heures d’Anne de Bretagne »

2014 est une année particulière du fait de la célébration des 500 ans du décès d’Anne de Bretagne, figure majeure de l’Histoire bretonne, le 9 janvier 1514. Anne de Bretagne naît le 25 janvier 1477 dans le Château de Nantes alors en pleins travaux. Fille aînée de François II, elle passe ses premières années entre Nantes, Vannes et Clisson. Le temps de l’enfance fut bref pour Anne. Très tôt, en effet, son destin est conditionné par les menaces qui pèsent sur le Duché breton. Depuis le 14e siècle, la Bretagne a cherché à s’émanciper du Royaume de France. Pour assurer l’avenir du Duché, en l’absence d’héritier mâle, le mariage d’Anne devient une question essentielle.

Animations gratuites du 10 au 14 juillet 2014

la vie d’Anne de Bretagne

Nouveauté 2014 | Reconstitution de 10 tableaux de la vie d’Anne de Bretagne et scénettes animées par une centaine de figurants.
Visites gratuites, commentées par un guide du patrimoine. Départ des visites à 20h du plateau de la Garenne.

Allées du jardin de la Garenne – Les jeudi 10 et vendredi 11 juillet de 20h à minuit et le samedi 12 juillet de 20h à 22h30.

  • Sacre le 10 février 1489
  • 1er mariage à Rennes le 19 décembre 1490
  • 2e mariage à Langeais le 6 décembre 1491
  • 3e mariage à Nantes le 8 janvier 1499
  • Voyage du navire La Cordelière le 5 octobre 1502
  • Le Tro Breizh (tour de Bretagne) de juin à septembre 1505
  • Remise du manuscrit des Grandes Heures en 1508
  • Anne en prière avec les trois saintes en 1512
  • La mort d’Anne de Bretagne le 9 janvier 1514

Village renaissance

Jardin des remparts  – Samedi 12 juillet de 20h à 22h30. Dimanche 13 et lundi 14 juillet de 14h à 20h.

  • Un village Renaissance avec ses échoppes et de nombreuses animations : calligraphe, frappeur de monnaie, vitrier, forgeron, vannier et tonnelier, éleveur de furets, luthier…

Animations nocturnes

Jardin des remparts – Samedi 12 juillet de 22h30 à 23h45.

  • Démonstrations d’arquebuses, lanceurs de drapeaux et danses avec la participation des figurants des groupes étrangers de la confédération européenne des manifestations et spectacles historiques (Belgique, Italie, Allemagne).
  • Clôture par un embrassement des remparts.

Animations d’époque

Centre-ville – Dimanche 13 et lundi 14 juillet de 14h30 à 19h.

  • Découvrez les différentes animations qui célébraient le passage d’Anne de Bretagne, à l’occasion de son Tro Breizh (tour de Bretagne).
    Plongez au coeur de la Renaissance. Spectacles, échassiers, jongleurs et bateleurs ménestriers dans les places et rues vannetaises.

Cortèges des figurants costumés

Défilés en centre-ville – Dimanche 13 et lundi 14 juillet à 16h30, 17h et 22h30.

  • Le cortège de la Duchesse Anne de Bretagne partira du quartier Saint-Patern à 16h30, pour rejoindre la délégation vannetaise et les notables de Vannes, place Maurice Marchais.
    A 17h puis 22h30, ces deux cortèges soit près de 1000 personnes traverseront la vieille ville avec les figurants, les artistes, les groupes étrangers afin de rejoindre le jardin des remparts.
    Télécharger le plan

Feux d’artifice

Jardin des remparts – Dimanche 13 et lundi 14 juillet à 23h30.

  • Un spectacle pyrotechnique illuminera les remparts de Vannes retraçant l’histoire d’Anne de Bretagne en musique.

 

 

Exposition à Vannes : Il y a 500 ans disparaissait Anne de Bretagne

Mairie de Vannes

expoVannes

Michel Chauvin lors du vernissage de l’exposition en présence de David Robo, Maire de Vannes, Gabriel Sauvet, Maire-adjoint et Patrick Mahé Conseiller municipal le samedi 14 juin 2014.

Du 16 juin au 21 septembre 2014 – Château Gaillard, Musée d’histoire et d’archéologie

1514 – 2014 | 500e anniversaire de la disparition d’Anne de Bretagne

A l’occasion du 500e anniversaire de la disparition d’Anne de Bretagne, la ville de Vannes vous propose de nombreux rendez-vous tout au long de l’année pour célébrer cette date historique. Ainsi, dans le cadre de CELTI’VANNES, le musée d’histoire et d’archéologie Château Gaillard, le musée du Château des ducs de Bretagne et l’association Dihunerien vous présentent à Vannes la réplique fidèle du reliquaire du coeur d’Anne de Bretagne.
Le facsimilé de ce « joyau remarquable » témoigne de l’histoire de la duchesse des bretons, reine de France et de l’Histoire de notre région et de notre pays. Une visite au château Gaillard à ne pas manquer en cette année anniversaire.

Portrait d’Anne de Bretagne

Fille du duc François II de Bretagne et de Marguerite de Foix, Anne est née au château des ducs à Nantes, le 25 janvier 1477. A la mort de son père en 1488, elle devient duchesse de Bretagne. En conflit ouvert avec le royaume de France, Anne finit par se fiancer avec Charles VIII en 1491. Le contrat indique notamment qu’il est conclu « pour assurer la paix entre le duché de Bretagne et le royaume de France ». Le 8 février 1492, elle est couronnée et sacrée reine de France à Saint-Denis.

A la mort du roi Charles VIII survenue en 1498, la duchesse reprend la tête de l’administration du duché de Bretagne et restaure notamment la chancellerie de Bretagne. Quelques mois plus tard, elle épouse Louis XII, le nouveau roi de France. De ce second mariage, huit enfants naissent dont seules deux filles survivent : Claude et Renée. Affaiblie par les nombreuses maternités et fausses couches et atteinte d’une maladie rénale, Anne de Bretagne meurt le 9 janvier 1514.

Histoire mouvementée du reliquaire du coeur d’Anne de Bretagne

Le 19 mars 1514, soit 70 jours après sa mort, le coeur d’Anne de Bretagne contenu dans un reliquaire en or est déposé selon son voeu par le Chancelier de Bretagne Philippe de Montauban dans le caveau de ses parents à la Chapelle des Carmes à Nantes. Sous la Révolution, la chapelle est vendue comme bien national et le caveau funéraire est alors ouvert. Les dépouilles de François II et de son épouse sont transférées et inhumées dans la cathédrale de Nantes. Le reliquaire est confié au clergé de la cathédrale. Le 25 décembre 1793, sur un ordre révolutionnaire, le précieux reliquaire est saisi à la cathédrale et porté à la Monnaie de Nantes pour y être fondu en lingots. Miraculeusement épargné, le reliquaire est finalement transféré comme joyau remarquable à la Monnaie de Paris. En 1819, il est rendu aux Musées départementaux de Loire-Inférieure (actuellement Loire-Atlantique) et fait aujourd’hui partie des collections du musée départemental Dobrée.

Le reliquaire, exécuté par un orfèvre anonyme, est une boîte ovale bivalve, en tôle d’or repoussée et guillochée, articulée par une charnière. Elle est surmontée d’une couronne de lys et de trèfles. Ces deux faces et l’intérieur sont couverts d’inscriptions en lettres d’or rehaussées d’émail. En 1991, une réplique fidèle de ce reliquaire est réalisée, dont le Musée du château des ducs de Bretagne fait l’acquisition. Ce fac-similé est exposé au Musée d’Histoire et d’archéologie de Vannes (Château Gaillard) durant l’été 2014.

Les Grandes Heures d’Anne de Bretagne

Il s’agit d’un livre commandé par la reine Anne de Bretagne à l’enlumineur Jean Bourdichon, pour la somme de 600 écus d’or et réalisé entre les années 1503 et 1508. Il est conservé au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France. L’ouvrage est constitué de 476 pages en latin dont 49 grandes miniatures en pleine page et 337 enluminures en marge de page.

On y découvre la représentation réaliste sur fond doré de 337 plantes légendées en latin et en français, des fleurs cultivées ou sauvages, des arbustes et quelques arbres. On peut y voir aussi une grande diversité d’insectes : papillons de jour et de nuit, libellules, sauterelles, coccinelles, mouches, abeilles charpentières, grillons, perce-oreille, bourdons, gendarmes, lucanes ; et enfin, de petits animaux sauvages : serpents, lézards, orvets, grenouilles, tortues, écureuils, escargots, lapins, singes, araignées et chenilles. L’ouvrage original, intégralement numérisé, est consultable sur le site internet de la Bibliothèque nationale de France : Gallica. Un remarquable facsimilé de ce livre d’heures a été édité en 1861, sous Napoléon III, à seulement 850 exemplaires. Il est accompagné d’un second volume de la traduction du latin, réalisée par l’abbé Delaunay

 

Château Gaillard à Vannes. Le cœur d’Anne de Bretagne bat au musée

Ouest-France, le 18 juin 2014

coeur-danne-de-bretagne-bat-au-musee

Pendant trois mois, château Gaillard accueille une mini-exposition consacrée à Anne de Bretagne, décédée il y a cinq cents ans, et dont la ville de Vannes honore la mémoire.

Visible à l’accueil du musée d’histoire et d’archéologie (château Gaillard), cette exposition est une évocation qui s’inscrit dans le cadre de Celti’Vannes.

Objets précieux

Plusieurs objets précieux sont présentés au public : une réplique du reliquaire en or contenant le cœur de la duchesse Anne (l’original est conservé par le musée Dobrée à Nantes) ; un fac-similé de son livre des Grandes heures, réalisé entre 1503 et 1508 (conservé à la Bibliothèque nationale de France) orné d’enluminures et présentant plus de 300 plantes et de nombreux animaux.

Trois couronnes

Et aussi, des copies de trois couronnes en or offertes par la duchesse Anne en 1505 à la ville de Guérande, à l’issue de son Tro Breizh ; trois sceaux représentant le duc François II, père d’Anne de Bretagne et les états de Bretagne.

Jusqu’au 15 septembre, vitrine en accès gratuit. Ouvert 7 jours sur 7 de 10 h à 18 h en continu. Billetterie du musée d’histoire couplée avec celle du musée des Beaux-arts (La Cohue). Entrée : 6,30 €.

Il y a 500 ans disparaissait Anne de Bretagne, exposition au Château-Gaillard à Vannes.

AnnedeBretagneMusée de Vannes

Fac-similé du reliquaire d’Anne de Bretagne Collection Château des ducs de Bretagne Musée d’histoire de Nantes, © cliché Alain Guillard

Du 16 juin au 21 septembre 2014 à Château Gaillard, Musée d’histoire et d’archéologie de Vannes:

1514 – 2014 | 500e anniversaire de la disparition d’Anne de Bretagne

A l’occasion du 500e anniversaire de la disparition d’Anne de Bretagne, la ville de Vannes vous propose de nombreux rendez-vous tout au long de l’année pour célébrer cette date historique. Ainsi, dans le cadre de CELTI’VANNES, le musée d’histoire et d’archéologie Château Gaillard, le musée du Château des ducs de Bretagne et l’association Dihunerien vous présentent à Vannes la réplique fidèle du reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne ainsi qu’un exemplaire de la réédition de 1861 du Livre d’Heures d’Anne de Bretagne.

Le fac-similé de ce « joyau remarquable » témoigne de l’histoire de la duchesse des Bretons et de l’Histoire de notre pays.

Une visite au château Gaillard à ne pas manquer en cette année anniversaire.

Voir le site de l’exposition.

Château Gaillard, Musée d’Histoire et d’Archéologie

2 rue Noé BP 509,  56019 Vannes

Contact :

Tél. : 02 97 01 63 00