Archives du mot-clé cathédrale de Nantes

Le tombeau de François II, père d’Anne de Bretagne, sera rénové.

tombeau-de-francois-ii-sera-renove

Ouest-France, 24 avril 2015

Ce chef-d’oeuvre devra être démonté, en 2016, et enlevé de la cathédrale, le temps de sa restauration.

L’information est parue sur le site Internet du ministère de la Culture et de la Communication. À la rubrique « Monuments historiques ». On y apprend que le tombeau de François II et de son épouse Marguerite de Foix, dans la cathédrale de Nantes, va être restauré.

Des études, réalisées sous la direction des restaurateurs de sculpture Jean Delivré (en 2009) et Olivier Rolland (en 2013), ont montré la nécessité d’une intervention : « Le soubassement du tombeau se désagrège. » La qualité du marbre se détériore.

La rénovation est estimée à 250 000 €. Elle ne se déroulera pas dans l’édifice religieux, mais dans des ateliers spécialisés. Il faudra donc démonter le monument puis le transporter. L’opération devrait avoir lieu courant 2016. Et la rénovation proprement dite prendra au moins une année. Les travaux seront menés sous la maîtrise d’oeuvre de Pascal Prunet, architecte en chef des monuments historiques.

Préservation à long terme

En parallèle, la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) va plancher sur les conditions de la préservation à long terme du monument, dans son environnement, compte tenu en particulier de l’humidité des sols. Le projet intègre en outre « la mise en valeur du chef-d’oeuvre auprès du public, notamment grâce à un travail sur léclairage ». Il est aussi envisagé de mettre à disposition des relevés en trois dimensions de l’oeuvre.

Anne de Bretagne, héritière du duché de Bretagne à 10 ans, à la mort de son père François II le 9 septembre 1488, a fait réaliser quelques années plus tard cette sépulture pour ses parents. « Le tombeau est sans doute commandé au début de 1499, lors de son remariage avec le nouveau roi de France, Louis XII, au château de Nantes, explique la Drac. Dessiné par le peintre du roi Louis XII, Jean Perréal, la sculpture est l’oeuvre de l’atelier de lartiste tourangeau Michel Colombe. »

Le monument est d’abord érigé, en 1507, dans l’église du couvent des Carmes. « À la Révolution, le tombeau est sauvé de la destruction par Mathurin Crucy, architecte de la ville, pourtant chargé de le démanteler. Les sépultures sont dispersées et les cercueils de plomb, fondus. En 1817, le monument funéraire est remonté dans le bras sud du transept de la cathédrale, à son emplacement actuel. »

Philippe GAMBERT.

Mardi 14 octobre sur France 2, les secrets d’histoire d’Anne de Bretagne s’invitent chez Stéphane Bern

France 3 Nantes

Article de Xavier Colombier

Stéphane Bern raconte les secrets d'histoire d'Anne de Bretagne. © Secret d'histoire / JLR production / France Télévisions

Mardi 14 octobre, Stéphane Bern perce sur France 2 les secrets d’histoire d’Anne de Bretagne, l’ultime duchesse, la deux fois reine de France.

Ses secrets

500 ans après sa mort, Anne de Bretagne reste un mystère sur bien des points. La deux fois souveraine de France, l’ultime duchesse d’une Bretagne quasiment indépendante a vu son histoire revisitée par de nombreux histrions . Symbole de résistance, garante de l’identité bretonne, première identitaire, bonnet rouge avant l’heure ?
Emblème d’une Bretagne fière et unique, est-elle finalement celle que l’on croit?
Anne est avant tout une souveraine d’un moyen-âge finissant, prise de guerre d’un mari, roi vainqueur de son père François II, battu jusque devant son château de Nantes.
Pieuse, le Pape Alexandre Borgia  permit son deuxième mariage avec Louis XII, le cousin germain de son premier mari Charles VIII . Elle fut avant tout une femme soumise à la raison d’Etat. Alexandre annulera le mariage de Jeanne de France avec Louis XII, allié de son fils Cesare. Ce premier mariage avait été organisé par Louis XI pour se débarrasser de la branche rivale des Valois Orléans. Peine perdue.

9bd9fb57b302c3c24dead84583843f39.jpg

 

Promise au pire ennemi de la France

Anne de Bretagne c’est la duchesse destinée par son père François II à Maximilien d’Autriche l’ennemi de la France voisine. Le fils de Louis XI, Charles VIII ira jusqu’à assiéger à Nantes l’héritière du duché pour éviter l’union de la Bretagne avec le Saint Empire Germanique. Elle deviendra Reine de France puis à nouveau reine, quand elle épousa le cousin de Charles, à la mort de ce dernier, Louis d’Orléans, Louis XII.

The story of Ann of Brittany close to Sansa Stark’s Game of Thrones #GoT #GoTSeason4 petitlien.fr/75tw

Reine de la Renaissance

Ses deux royaux époux iront guerroyer en Italie en plein ébullition après la chute de Byzance  et en perpétuelle lutte d’influence entre provinces et États pontificaux. Cette contemporaine de Machiavel, Leonard de Vinci et Lucrèce Borgia accompagnera le mouvement. La résidence des ducs deviendra le premier château de la Loire (1) à l’influence renaissance. Le gisant de ses parents commandé par Anne, aujourd’hui visible en la cathédrale St Pierre St Paul de Nantes est l’expression du début d’une révolution artistique. Le retour d’une représentation classique du corps.
Anne, la deux fois Reine, est morte à Blois en 1514, elle avait 37 ans.

(1) Note du Comité: contrairement à ce que dit cet article le château des Ducs de Bretagne à Nantes n’est pas un « château de la Loire » au sens que l’on entend habituellement ie « du val de Loire ».

Nantes: à la découverte d’Anne de Bretagne pour les grands et les petits.

De nombreuses animations sont organisées ces prochains jours à Nantes autour d’Anne de Bretagne pour les grands et les petits.

AnnedeBretagnecoeur

Au Château des Ducs de Bretagne à Nantes

Autour du cœur d’Anne de Bretagne

Venez découvrir ou redécouvrir la vie de la duchesse Anne de Bretagne dans le château qui l’a vu grandir !
Cas unique dans l’histoire de France, elle devient deux fois reine en épousant Charles VIII puis Louis XII. A l’occasion du 5e centenaire de sa mort, le château accueille à nouveau l’écrin en or de son cœur.
Outre la présentation de cet objet exceptionnel, la visite relate les funérailles royales d’Anne de Bretagne au travers de manuscrits et récits exposés. Elle est aussi l’occasion de parcourir certaines salles et d’évoquer la fonction et l’histoire du château à la fin du Moyen Âge.

Durée : 1h30

Tous les samedis et dimanches à 15h30 jusqu’au 18 mai
Jusqu’au 11 mai : tous les jours à 15h30 (sauf le lundi)

Pour un meilleur confort, le nombre de places est adapté à chaque visite, il est conseillé de réserver.

Réservation en ligne, au 0811 46 46 44 ou à l’accueil du musée.

 

En quête du lieu secret (pour les 7 – 11 ans)

En quête du lieu secret

 

Un parchemin concernant le château a récemment été découvert… Il mentionne un espace discret, coupé de l’agitation de la cour et, dit-on, particulièrement apprécié par Anne de Bretagne… Ta mission : trouver ce lieu !

Pour avancer dans tes recherches, tu devras parcourir les nombreux espaces du château. Dans chacun d’eux, tu seras mis au défi par un jeu, une énigme ou une épreuve physique. Seule ta réussite t’autorisera à poursuivre ta quête. Acceptes-tu cette mission ?

Informations pratiques

Durée : 2h

Jeudi 8, vendredi 9, samedis 10, 17, 24 et 31 mai à 14h30

Pour un meilleur confort, le nombre de places est adapté à chaque visite, il est conseillé de réserver.

Réservation en ligne, au 0811 46 46 44 ou à l’accueil du musée.

 

Panique chez les ducs de Bretagne! (pour les 4-6 ans)

Panique chez les ducs de Bretagne

 

C’est une histoire de fou ! La princesse Anne a fouillé partout… mais impossible de retrouver le précieux cadeau que son père, le duc François, lui a confié. Le duc de Bretagne avait prévu de l’offrir au chevalier qui gagnerait le tournoi qu’il organise. La princesse serait-elle tête en l’air ?

Il faut absolument l’aider à retrouver ce cadeau sinon, le tournoi ne pourra pas avoir lieu : ce serait une ca-ta-strophe !

Informations pratiques

Durée : 1h30

Jeudi 8, vendredi 9, samedis 10, 17, 24 et 31 mai à 10h15
Mercredis 14, 21 et 28 mai à 14h30

Pour un meilleur confort, le nombre de places est adapté à chaque visite, il est conseillé de réserver.

Réservation en ligne, au 0811 46 46 44 ou à l’accueil du musée.

 

AnnedeBretagneFreour

A travers la vieille ville de Nantes

Sur les pas d’Anne de Bretagne Découvrez sa ville natale, à l’occasion du 500e anniversaire de sa mort

Jeudi 08 mai 2014, de 10:30 à 12:30
Samedi 10 mai 2014, de 10:30 à 12:30
Samedi 17 mai 2014, de 10:30 à 12:30

Descriptif

A travers les ruelles de l’ancienne ville close, laissez-vous guider vers les lieux évocateurs ou disparus où Anne de Bretagne, alors duchesse, vécut. C’est aussi une Reine dans sa ville natale que vous redécouvrirez : cette Nantaise eut un rôle politique mais aussi un rôle de mécène.
Du château où elle est née à la place du Bouffay, en passant par la cathédrale où reposent ses parents, c’est la Bretagne du Moyen-Age que l’on découvre.

Informations pratiques

Tarif indicatif
7€ plein tarif / 4€ tarif réduit / Gratuit – 12 ans

Contact 0892 464 044 (0,34€/mn)

Lieu

9 rue des Etats , 44000 Nantes

Francois II, Anne de Bretagne et … Super Breton !

Deux séquences photos prises à Nantes le jour de la Manifestation du 19 Avril 2014 pour la Réunification de la Bretagne :

Séquence émotion : hommage d’une jeune bretonne à Francois II, père d’Anne de BRETAGNE (photo Jakez de Poulpiquet)

Hommage_a_FrancoisII

Séquence humour : Super Breton et Anne de Bretagne (photo Kain Caero)

Super_Breton

Samedi 19 avril matin, visite sur les pas d’Anne de Bretagne à Nantes .

AnnedeBretagneFreour

Samedi 19 avril, de 10h30 à 12h30, à Nantes, visite sur les pas d’Anne de Bretagne, organisée par Nantes Tourisme. A travers les ruelles de l’ancienne ville close, laissez-vous guider vers les lieux évocateurs ou disparus où Anne de Bretagne, alors duchesse, vécut. C’est aussi une Reine dans sa ville natale que vous redécouvrirez : cette Nantaise eut un rôle politique mais aussi un rôle de mécène.
Du château où elle est née à la place du Bouffay, en passant par la cathédrale où reposent ses parents, c’est la Bretagne du Moyen-Age que l’on découvre.

Contact au 0892 464 044.

Une fois terminée cette visite, vous pourrez participer à la manifestation pour la réunification de la Bretagne, place de Bretagne à Nantes, 15h.

Musiques pour les funérailles d’Anne de Bretagne, un concert remarquable et émouvant.

La cathédrale de Nantes ce samedi 5 avril au soir

La cathédrale de Nantes ce samedi 5 avril au soir

Ce samedi 5 avril, dès 18h30, se pressaient devant les portes de la cathédrale de Nantes les personnes ayant la chance d’avoir un billet pour le concert exceptionnel donné dans le cadre du 500è anniversaire de la mort d’Anne de Bretagne.

Plus d’un millier de spectateurs ont rempli les travées de la cathédrale pour assister à une soirée émouvante et de grande qualité.

Dans la pénombre de la nef alors que le magnifique tombeau, des parents d’Anne, le duc François II et la duchesse Marguerite, restait éclairé, la voix prenante de Yann-Fañch Kemener s’éleva du fond de la cathédrale pour interpréter « ar skoliataer yaouank », donnant le ton de toute la soirée, beauté, tristesse, émotion.

L’ensemble Doulce Mémoire prenait le relais avec ses 5 musiciens, ses 5 chanteurs et son récitant. Pures merveilles que ces musiques entre Moyen-Age et Renaissance interprétées dans un total silence, l’assistance étant prise dans cette ambiance extraordinaire. Voix magnifiques et musiciens de talent, l’ensemble Doulce Mémoire réalise là une prestation tout à fait remarquable.

Le tombeau de François II de Bretagne resplendissant dans la pénombre de la cathédrale.

Le tombeau de François II de Bretagne resplendissant dans la pénombre de la cathédrale.

Ponctué par les propos du récitant décrivant les différentes étapes des funérailles grandioses d’Anne de Bretagne et par les intermèdes traditionnels de Yann-Fañch Kemener, le concert proposait la messe de requiem d’Antoine de Fevin.

En faisant intervenir Yann-Fañch Kemener, le directeur de Doulce Mémoire souhaitait donner la parole au peuple breton répondant ainsi aux pompes royales des funérailles et il est intéressant de le citer:  » En élaborant ce programma et en lisant le récit tellement vivant du héraut d’armes d’Anne de Bretagne, je me suis rendu compte qu’au-delà de tout ce deuil officiel mis en scène par le pouvoir royal, il existait aussi une douleur muette, celle des Bretons qui perdaient leur duchesse, qui perdaient aussi l’indépendance du duché. J’ai voulu faire entendre la voix du peuple en marge des chantres du roi. Aussi ai-je demandé à Yann-Fañch Kemener des gwerzioù. Ces chants solos agissent comme un contrepoint à la polyphonie complexe qui exprime toute la pompe royale. Sa voix rend audible ce peuple breton, si attaché à sa duchesse Anne qui lui avait légué son cœur et qui encore aujourd’hui lui reste singulièrement attaché« .

NantesAdeBZH2014 006

 

Le récit des funérailles se base sur le manuscrit du premier héraut d’armes de la duchesse Anne, Pierre Choqué, dit Bretagne, relatant ce mois de funérailles.

Les dernières paroles de Pierre Choqué relatant la volonté d’Anne de Bretagne de voir son cœur retourner « auprès de ses fidèles Bretons et dans sa cité chérie de Nantes » ont particulièrement ému les spectateurs.

Prochaine représentation, le 1er mai à la cathédrale de Saint-Malo.

PS:

– Lorsque l’on entend la volonté d’Anne de voir son cœur en sa chère cité de Nantes auprès de ses fidèles Bretons, on ne peut qu’être motivé encore plus pour participer à la manifestation du samedi 19 avril à Nantes pour la réunification de la Bretagne ! On ne peut laisser perdurer la situation actuelle qui est une véritable négation de notre histoire . Tous à Nantes le 19 avril !

– Il est regrettable que ce concert remarquable ne soit donné que deux fois en Bretagne cette année alors qu’il aurait eu toute sa place dans les grands festivals de l’été, Quimper, Lorient, etc… Comment ne pas intégrer un tel bijou dans leur programmation ??

 

 

AnnedeBretagneFunéraillesCD

Ce samedi 5 avril, visite guidée à Rennes et concert à la cathédrale de Nantes

–  Office du tourisme de Rennes. Visite guidée: à 14h30, retracez le parcours du couronnement d’Anne de Bretagne en février 1489.

–  Concert « Les Funérailles d’Anne de Bretagne » par l’ensemble de musique ancienne Doulce Mémoire, à la Cathédrale de Nantes.

Ce concert évoquera les obsèques grandioses d’Anne de Bretagne. La musique apparaîtra sous trois formes distinctes : le grégorien de l’Office des Matines des Défunts, la polyphonie savante du Requiem et des motets et enfin la monodie de la Gwerz traditionnelle, interprétée par le grand artiste breton Yann-Fañch Kemener.