Archives du mot-clé cathédrale de Nantes

Léonard de Vinci. L’ombre du génie dans la cathédrale de Nantes

Une sculpture du tombeau des ducs de Bretagne, dans la cathédrale de Nantes, pourrait représenter le génie de la Renaissance.

Une sculpture du tombeau des ducs de Bretagne, dans la cathédrale de Nantes, pourrait représenter le génie de la Renaissance.

Le Télégramme, 1er mai 2019

Il y a 500 ans, le 2 mai 1519, Léonard de Vinci rendait son dernier souffle. Le génie de la Renaissance n’a jamais mis les pieds en Bretagne. Son ombre plane pourtant sur la cathédrale de Nantes. Surtout lorsqu’on s’approche d’une sculpture énigmatique…

Une statue de Léonard de Vinci dans la cathédrale de Nantes ? L’hypothèse a été émise par l’historienne Sophie de Gourcy, dans un livre publié en 2015. Intitulé « Le tombeau des ducs de Bretagne », l’ouvrage analyse en détail le monument funéraire commandé par Anne de Bretagne pour honorer la mémoire de ses parents, François II et Marguerite de Foix.

Selon Sophie de Gourcy, il n’est pas impossible que le peintre Jean Perréal, l’un des concepteurs du tombeau, ait pris pour modèle le génie de la Renaissance pour représenter un vieillard… que l’on ne voit pas forcément au premier coup-d’œil. Son visage apparaît en effet à l’arrière d’une sculpture à double face, qui est une allégorie de la prudence.
Pour étayer son hypothèse, l’historienne souligne que Perréal a rencontré Vinci. Elle note aussi que la statue présente des points communs troublants avec l’artiste italien, notamment le mouvement caractéristique de la bouche, ou encore la forme du nez.


« Faisceau de coïncidences »


À l’époque, ce qui n’est qu’un détail dans le livre, attire immédiatement l’attention des médias. Le quotidien nantais Presse Océan titre en Une : « La face cachée de Vinci ». « Je ne pensais pas qu’on en tirerait autant d’intérêt », sourit Sophie de Gourcy. « C’était une simple hypothèse de travail, un faisceau de coïncidences que je faisais remarquer ».

Des voix plus critiques se font aussi entendre. Tout en reconnaissant que le livre est remarquable, certains pointent un problème, que l’historienne n’esquive pas. « Le vieillard de Nantes ressemble à un portrait de Léonard de Vinci de 1512, alors que le tombeau a été commandé en 1499. Il y a en quelque sorte un problème de dates ! », reconnaît-elle.

Ce portrait est tout à fait énigmatique

« Le portrait n’est pas forcément Léonard. Jean Perréal a voulu représenter un homme qui évoque la sagesse, la mémoire. C’est une figure idéalisée de l’artiste au sens large », poursuit Sophie de Gourcy. Qui observe, en passant, que « déjà à l’époque, Léonard de Vinci est connu internationalement et qu’il est précisément… cette figure idéalisée de l’artiste ».

« Ce portrait est tout à fait énigmatique, il correspond bien à la pensée de l’époque. Dans les années 1500, on est encore dans l’esprit du Moyen-Âge. Une image a plusieurs niveaux de sens, elle doit déclencher une multitude de raisonnements. On utilise les symboles, les allégories. C’est pour cela que je peux me permettre d’émettre cette hypothèse », explique l’historienne.


« Une leçon de bon gouvernement »


C’est pour cela également « qu’isoler une image ne permet pas de rendre compte de la richesse du message qu’Anne de Bretagne voulait envoyer », souligne Sophie de Gourcy. Le tombeau est en effet « une véritable leçon de bon gouvernement ». Force, tempérance, justice, prudence : les statues d’angle représentent le chemin vertueux que doivent suivre les princes. « Anne de Bretagne a des solutions, qu’elle puise dans l’Antiquité, dans la littérature », explique l’historienne, avant de conclure : « Je présente souvent ce tombeau et les visiteurs sont enthousiasmés par la richesse du message. C’est une lecture qui est encore d’actualité ». Avec ou sans Léonard de Vinci

Publicités

Année Anne de Bretagne 2014, le DVD.

Ce samedi 4 novembre au cinéma de Blain, était présenté le dvd Anne de Bretagne 2014 devant 120 représentants des associations ayant été parties prenantes durant l’Année Anne de Bretagne.

D’une durée de 90 minutes, le DVD réalisé par Rémi et Nicolas Valais retrace l’Année Anne de Bretagne 2014 à travers une quarantaine d’événements dans les 5 départements bretons. L’occasion de découvrir ou de redécouvrir de nombreux sites et histoires liés à la mémoire de la dernière Duchesse souveraine de Bretagne.

Version en français, version en breton, bonus comprenant des extraits de l’opéra Anne de Bretagne d’Alan Simon.

Le DVD, 20 € à commander auprès de RV production, 34 La Burdais, 44530 Guenrouet
Tél : 02 40 00 18 92
Port : 06 83 04 34 69
Mail : contact@remivalais-production.com

Présentation du DVD, réalisé par Rémi et Nicolas Valais (assis à droite), en compagnie des membres du Comité Anne de Bretagne et du maire Jean-Michel Buf (debout à droite). | Photo Ouest-France

Le tombeau de François II, père d’Anne de Bretagne, sera rénové.

tombeau-de-francois-ii-sera-renove

Ouest-France, 24 avril 2015

Ce chef-d’oeuvre devra être démonté, en 2016, et enlevé de la cathédrale, le temps de sa restauration.

L’information est parue sur le site Internet du ministère de la Culture et de la Communication. À la rubrique « Monuments historiques ». On y apprend que le tombeau de François II et de son épouse Marguerite de Foix, dans la cathédrale de Nantes, va être restauré.

Des études, réalisées sous la direction des restaurateurs de sculpture Jean Delivré (en 2009) et Olivier Rolland (en 2013), ont montré la nécessité d’une intervention : « Le soubassement du tombeau se désagrège. » La qualité du marbre se détériore.

La rénovation est estimée à 250 000 €. Elle ne se déroulera pas dans l’édifice religieux, mais dans des ateliers spécialisés. Il faudra donc démonter le monument puis le transporter. L’opération devrait avoir lieu courant 2016. Et la rénovation proprement dite prendra au moins une année. Les travaux seront menés sous la maîtrise d’oeuvre de Pascal Prunet, architecte en chef des monuments historiques.

Préservation à long terme

En parallèle, la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) va plancher sur les conditions de la préservation à long terme du monument, dans son environnement, compte tenu en particulier de l’humidité des sols. Le projet intègre en outre « la mise en valeur du chef-d’oeuvre auprès du public, notamment grâce à un travail sur léclairage ». Il est aussi envisagé de mettre à disposition des relevés en trois dimensions de l’oeuvre.

Anne de Bretagne, héritière du duché de Bretagne à 10 ans, à la mort de son père François II le 9 septembre 1488, a fait réaliser quelques années plus tard cette sépulture pour ses parents. « Le tombeau est sans doute commandé au début de 1499, lors de son remariage avec le nouveau roi de France, Louis XII, au château de Nantes, explique la Drac. Dessiné par le peintre du roi Louis XII, Jean Perréal, la sculpture est l’oeuvre de l’atelier de lartiste tourangeau Michel Colombe. »

Le monument est d’abord érigé, en 1507, dans l’église du couvent des Carmes. « À la Révolution, le tombeau est sauvé de la destruction par Mathurin Crucy, architecte de la ville, pourtant chargé de le démanteler. Les sépultures sont dispersées et les cercueils de plomb, fondus. En 1817, le monument funéraire est remonté dans le bras sud du transept de la cathédrale, à son emplacement actuel. »

Philippe GAMBERT.

Mardi 14 octobre sur France 2, les secrets d’histoire d’Anne de Bretagne s’invitent chez Stéphane Bern

France 3 Nantes

Article de Xavier Colombier

Stéphane Bern raconte les secrets d'histoire d'Anne de Bretagne. © Secret d'histoire / JLR production / France Télévisions

Mardi 14 octobre, Stéphane Bern perce sur France 2 les secrets d’histoire d’Anne de Bretagne, l’ultime duchesse, la deux fois reine de France.

Ses secrets

500 ans après sa mort, Anne de Bretagne reste un mystère sur bien des points. La deux fois souveraine de France, l’ultime duchesse d’une Bretagne quasiment indépendante a vu son histoire revisitée par de nombreux histrions . Symbole de résistance, garante de l’identité bretonne, première identitaire, bonnet rouge avant l’heure ?
Emblème d’une Bretagne fière et unique, est-elle finalement celle que l’on croit?
Anne est avant tout une souveraine d’un moyen-âge finissant, prise de guerre d’un mari, roi vainqueur de son père François II, battu jusque devant son château de Nantes.
Pieuse, le Pape Alexandre Borgia  permit son deuxième mariage avec Louis XII, le cousin germain de son premier mari Charles VIII . Elle fut avant tout une femme soumise à la raison d’Etat. Alexandre annulera le mariage de Jeanne de France avec Louis XII, allié de son fils Cesare. Ce premier mariage avait été organisé par Louis XI pour se débarrasser de la branche rivale des Valois Orléans. Peine perdue.

9bd9fb57b302c3c24dead84583843f39.jpg

 

Promise au pire ennemi de la France

Anne de Bretagne c’est la duchesse destinée par son père François II à Maximilien d’Autriche l’ennemi de la France voisine. Le fils de Louis XI, Charles VIII ira jusqu’à assiéger à Nantes l’héritière du duché pour éviter l’union de la Bretagne avec le Saint Empire Germanique. Elle deviendra Reine de France puis à nouveau reine, quand elle épousa le cousin de Charles, à la mort de ce dernier, Louis d’Orléans, Louis XII.

The story of Ann of Brittany close to Sansa Stark’s Game of Thrones #GoT #GoTSeason4 petitlien.fr/75tw

Reine de la Renaissance

Ses deux royaux époux iront guerroyer en Italie en plein ébullition après la chute de Byzance  et en perpétuelle lutte d’influence entre provinces et États pontificaux. Cette contemporaine de Machiavel, Leonard de Vinci et Lucrèce Borgia accompagnera le mouvement. La résidence des ducs deviendra le premier château de la Loire (1) à l’influence renaissance. Le gisant de ses parents commandé par Anne, aujourd’hui visible en la cathédrale St Pierre St Paul de Nantes est l’expression du début d’une révolution artistique. Le retour d’une représentation classique du corps.
Anne, la deux fois Reine, est morte à Blois en 1514, elle avait 37 ans.

(1) Note du Comité: contrairement à ce que dit cet article le château des Ducs de Bretagne à Nantes n’est pas un « château de la Loire » au sens que l’on entend habituellement ie « du val de Loire ».

Nantes: à la découverte d’Anne de Bretagne pour les grands et les petits.

De nombreuses animations sont organisées ces prochains jours à Nantes autour d’Anne de Bretagne pour les grands et les petits.

AnnedeBretagnecoeur

Au Château des Ducs de Bretagne à Nantes

Autour du cœur d’Anne de Bretagne

Venez découvrir ou redécouvrir la vie de la duchesse Anne de Bretagne dans le château qui l’a vu grandir !
Cas unique dans l’histoire de France, elle devient deux fois reine en épousant Charles VIII puis Louis XII. A l’occasion du 5e centenaire de sa mort, le château accueille à nouveau l’écrin en or de son cœur.
Outre la présentation de cet objet exceptionnel, la visite relate les funérailles royales d’Anne de Bretagne au travers de manuscrits et récits exposés. Elle est aussi l’occasion de parcourir certaines salles et d’évoquer la fonction et l’histoire du château à la fin du Moyen Âge.

Durée : 1h30

Tous les samedis et dimanches à 15h30 jusqu’au 18 mai
Jusqu’au 11 mai : tous les jours à 15h30 (sauf le lundi)

Pour un meilleur confort, le nombre de places est adapté à chaque visite, il est conseillé de réserver.

Réservation en ligne, au 0811 46 46 44 ou à l’accueil du musée.

 

En quête du lieu secret (pour les 7 – 11 ans)

En quête du lieu secret

 

Un parchemin concernant le château a récemment été découvert… Il mentionne un espace discret, coupé de l’agitation de la cour et, dit-on, particulièrement apprécié par Anne de Bretagne… Ta mission : trouver ce lieu !

Pour avancer dans tes recherches, tu devras parcourir les nombreux espaces du château. Dans chacun d’eux, tu seras mis au défi par un jeu, une énigme ou une épreuve physique. Seule ta réussite t’autorisera à poursuivre ta quête. Acceptes-tu cette mission ?

Informations pratiques

Durée : 2h

Jeudi 8, vendredi 9, samedis 10, 17, 24 et 31 mai à 14h30

Pour un meilleur confort, le nombre de places est adapté à chaque visite, il est conseillé de réserver.

Réservation en ligne, au 0811 46 46 44 ou à l’accueil du musée.

 

Panique chez les ducs de Bretagne! (pour les 4-6 ans)

Panique chez les ducs de Bretagne

 

C’est une histoire de fou ! La princesse Anne a fouillé partout… mais impossible de retrouver le précieux cadeau que son père, le duc François, lui a confié. Le duc de Bretagne avait prévu de l’offrir au chevalier qui gagnerait le tournoi qu’il organise. La princesse serait-elle tête en l’air ?

Il faut absolument l’aider à retrouver ce cadeau sinon, le tournoi ne pourra pas avoir lieu : ce serait une ca-ta-strophe !

Informations pratiques

Durée : 1h30

Jeudi 8, vendredi 9, samedis 10, 17, 24 et 31 mai à 10h15
Mercredis 14, 21 et 28 mai à 14h30

Pour un meilleur confort, le nombre de places est adapté à chaque visite, il est conseillé de réserver.

Réservation en ligne, au 0811 46 46 44 ou à l’accueil du musée.

 

AnnedeBretagneFreour

A travers la vieille ville de Nantes

Sur les pas d’Anne de Bretagne Découvrez sa ville natale, à l’occasion du 500e anniversaire de sa mort

Jeudi 08 mai 2014, de 10:30 à 12:30
Samedi 10 mai 2014, de 10:30 à 12:30
Samedi 17 mai 2014, de 10:30 à 12:30

Descriptif

A travers les ruelles de l’ancienne ville close, laissez-vous guider vers les lieux évocateurs ou disparus où Anne de Bretagne, alors duchesse, vécut. C’est aussi une Reine dans sa ville natale que vous redécouvrirez : cette Nantaise eut un rôle politique mais aussi un rôle de mécène.
Du château où elle est née à la place du Bouffay, en passant par la cathédrale où reposent ses parents, c’est la Bretagne du Moyen-Age que l’on découvre.

Informations pratiques

Tarif indicatif
7€ plein tarif / 4€ tarif réduit / Gratuit – 12 ans

Contact 0892 464 044 (0,34€/mn)

Lieu

9 rue des Etats , 44000 Nantes

Francois II, Anne de Bretagne et … Super Breton !

Deux séquences photos prises à Nantes le jour de la Manifestation du 19 Avril 2014 pour la Réunification de la Bretagne :

Séquence émotion : hommage d’une jeune bretonne à Francois II, père d’Anne de BRETAGNE (photo Jakez de Poulpiquet)

Hommage_a_FrancoisII

Séquence humour : Super Breton et Anne de Bretagne (photo Kain Caero)

Super_Breton

Samedi 19 avril matin, visite sur les pas d’Anne de Bretagne à Nantes .

AnnedeBretagneFreour

Samedi 19 avril, de 10h30 à 12h30, à Nantes, visite sur les pas d’Anne de Bretagne, organisée par Nantes Tourisme. A travers les ruelles de l’ancienne ville close, laissez-vous guider vers les lieux évocateurs ou disparus où Anne de Bretagne, alors duchesse, vécut. C’est aussi une Reine dans sa ville natale que vous redécouvrirez : cette Nantaise eut un rôle politique mais aussi un rôle de mécène.
Du château où elle est née à la place du Bouffay, en passant par la cathédrale où reposent ses parents, c’est la Bretagne du Moyen-Age que l’on découvre.

Contact au 0892 464 044.

Une fois terminée cette visite, vous pourrez participer à la manifestation pour la réunification de la Bretagne, place de Bretagne à Nantes, 15h.