Archives du mot-clé Saint-Nazaire

Le reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne retrouvé ! soulagement et questionnements

Le Comité Anne de Bretagne félicite les services de police pour avoir retrouvé aussi rapidement le reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne et exprime un véritable soulagement devant le dénouement de cette affaire qui mettait sérieusement en péril l’un des symboles les plus importants de la Bretagne .
Il va être désormais temps de réfléchir au problème qu’a posé ce vol et plus globalement, à la place du patrimoine et de l’histoire de la Bretagne à Nantes.
En ce sens, le Comité Anne de Bretagne va prochainement rencontrer le président du Conseil départemental de Loire-Atlantique, M Philippe Grosvalet,  pour évoquer ces différentes questions.
Publicités

Exclusif Le reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne retrouvé à Saint-Nazaire

Presse-Océan, le 21 avril 2018

Information Presse Océan. Les équipes de la Police judiciaire viennent de retrouver le reliquaire en or du cœur d’Anne de Bretagne. « Il semble en bon état, intact », indique le procureur de la République de Nantes. La pièce d’une valeur inestimable avait été dérobée dans la nuit du 13 au 14 avril au musée Dobrée à Nantes. Les autres objets volés, une statuette et des pièces d’or, sont également récupérés.

Menée tambour battant, l’enquête de la Police judiciaire de Nantes s’est encore accélérée ce samedi 21 avril après-midi. Le reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne vient d’être retrouvé dans le secteur de Saint-Nazaire.

Cette pièce unique a été dérobée il y a une semaine au cours de la nuit du vendredi 13 au samedi 14 avril, à 3 h 30. Quatre individus, visages masqués, ont tenté de forcer l’entrée du musée archéologique Dobrée par la façade du bâtiment. Faute de succès, ils ont fait le tour et ont fracturé un accès par derrière. À l’intérieur, ils ont explosé des vitrines à coups de masse, ainsi que le révèlent les images des caméras de vidéosurveillance, et fait main basse sur le reliquaire en or, pièce d’orfèvrerie exceptionnelle datant de 1514, ainsi que sur une cinquantaine de pièces d’or et une statuette hindoue dorée.

Trois hommes, originaires de la région nazairenne, étaient en garde à vue vendredi 20 avril. Deux suspects, âgés de 22 et 23 ans, ont été mis en examen ce samedi pour association de malfaiteurs et vol de biens culturels. Ils ont été placés en détention provisoire.

Les deux suspects contestaient jusqu’à ce matin toute participation aux faits, selon une source proche du dossier.

Deux autres individus sont toujours activement recherchés.

« Pas de complicité interne »

L’alarme du musée s’est déclenchée et le gardien sur place, n’a pas constaté de traces de vol. « Mais aucune complicité interne n’est en cause dans cette affaire », précise le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès.

La Duchesse Anne et Saint-Nazaire

CREDIB, 2 novembre 2014

La Duchesse Anne et Sant-Nazer/Saint-Nazaire

Le nom de la dernière souveraine de Bretagne reste très attaché à la cité navale. Il faut savoir que la vicomté de Saint-Nazaire a été créée en 1423 par le démembrement de la vicomté de Donges. On découvre au fil de la consultation des archives conservées au Centre de Documentation de la Ville des documents anciens allant du 15e au 18 e siècle. A l’image de la dernière souveraine des Bretons on découvre des femmes de caractère comme ces vicomtesses qui ne s’en laissent pas compter. Le droits breton (contrairement au droit français) qui sera supprimé par la Révolution bourgeoise de 1789 donnait des droits égaux aux femmes nobles dans la transmission des biens et du pouvoir.

AnnedeBretagneMaximiliendAutriche

Charte de Maximilien d’Autriche et d’Anne de Bretagne.

Le système complexe de l’organisation du territoire nazairien, qui englobe alors une partie de la future commune de Pornichet, est très représentatif de l’organisation humaine de la Bretagne d’alors avec le recteur, le Général de paroisse et les frairies. Dans les archives on découvre le conflit qui a longtemps opposé Saint-Nazaire et Guérande concernant le refus de la paroisse nazairienne de participer aux frais de réparation des fortifications des remparts guérandais. Parmi les documents sauvegardés, la charte du duc de Bretagne Pierre II datant de 1454, entérinant l’exonération de Saint-Nazaire. Anne de Bretagne va conforter les Nazairiens dans leurs droits en 1489 et 1491 par des chartes dont celle, en date du 16 avril 1491, signée par « Maximilian et Anne, par la grâce de Dieu, roi et reine des Romains, ducs de Bretagne, etc. ». À l’époque, le duché de Bretagne envisage un moment une union avec l’Autriche pour éviter son occupation militaire par son voisin français. Longtemps après, Nazairiens et Guérandais vont continuer à s’affronter à coups de procès. Les Nazairiens arguent qu’ils assurent eux-mêmes leur défense et que la ville fortifiée de Guérande est trop éloignée pour qu’ils y trouvent refuge en cas d’attaque ennemie.

Magasin nazairien «A la Duchesse de Bretagne»  

AnnedeBretagneStNaz

 

David Silvestre a retrouvé une carte postale publicitaire des années 1910 du magasin «A la Duchesse Anne». Ce magasin, situé au 22 rue Villes Martin, pratiquement en face du Grand Café, était très prisé des Nazairiens jusqu’à sa destruction par les bombardements de 1943. On peut aussi remarquer au passage que jusqu’à une époque récente on parlait plus de «la Duchesse Anne» que «d’Anne de Bretagne». Cette dernière appellation peut être comprise d’une manière quelque peu ambiguë car elle ne signifie pas la souveraine mais la femme d’un souverain en l’occurrence de deux rois de France successifs. Si pour les historiens c’est compris ainsi, il n’en est pas de même pour le peuple breton qui dans «Anne de Bretagne» et sa forme bretonne «Anna Vreizh» / «Anna Breizh» il reconnaît la dernière souveraine de l’Etat breton.

AnnedeBretagneStNaz2

Galathea à Herbins met à l’honneur Anna Vreizh 

Le nouvel EPAD d’Herbins «Galathea», qui a fait un gros travail dans sa signalétique bilingue breton/français à la demande son directeur Ludovic Le Merrer, a naturellement à coté du salon Nominoe, 1er roi de Bretagne, une salle d’activité au nom de la dernière souveraine de la nation bretonne, Anna Vreizh. Un exemple à suivre par nos édiles…

AnnedeBretagneStNaz3

 

Réunion publique « Anne de Bretagne 2014 en Brière »

Jeudi 17 Octobre à 18 h 00 au cinéma de la malouine à St Malo de Guersac
Le 9 janvier 2014 est la date commémorative des 500 ans de la mort d’Anne de Bretagne. A cette occasion, de nombreuses associations et structures culturelles souhaitent proposer des animations en Bretagne.

image2En Brière, les initiatives et projets ne manquent pas et un groupe de travail s’est constitué autour de Jakez L’Héritier, membre du Centre de Recherche et Diffusion de l’Identité Bretonne de Saint-Nazaire.
Des projets se dessinent autour des jardins médiévaux et de la gastronomie, des jeux traditionnels, de la mode et des costumes, des randonnées, des concerts et spectacles, des expositions-conférences, des expos-cinéma… et le temps fort de cette manifestation se déploierait au 3eme trimestre 2014 en Brière et en Presqu’île.
Les associations et communes intéressées par ce projet sont invitées à la réunion d’information ouverte à toutes et tous le jeudi 17 octobre à 18 h 00 au cinéma La Malouine à Saint-Malo de Guersac.
Pour une meilleure organisation de la réunion, si vous souhaitez vous exprimer lors de cette réunion, merci de faire savoir au préalable par mail ou par téléphone  

Si vous souhaitez plus de renseignements sur cette initiative ou confirmer votre présence à la réunion du 17 octobre, merci de nous contacter
Jakez Lhéritier : 02 40 61 30 88 ou breizh44.lh@orange.fr
ou
Service culture du Parc : Aurélie Launay au 02 40 91 68 ou a a.launay@parc-naturel-briere.fr