Archives du mot-clé François II

Le berligou remis à l’honneur !

Quelques bouteilles de berligou, le vin préféré de François II de Bretagne dont les ceps avaient été offert au Duc de Bretagne par Charles Le Téméraire ( pinot noir) dont la production redémarre du côté de Couëron.

Quelques bouteilles de berligou, le vin préféré de François II de Bretagne dont les ceps avaient été offert au Duc de Bretagne par Charles Le Téméraire ( pinot noir) dont la production redémarre du côté de Couëron.

Lors d’une soirée sympathique, sous l’égide du Comité Anne de Bretagne 2014, l’Association Le Berligou a organisé une grande  dégustation intitulée  «  LE BERLIGOU ENTRE TRADITION ET MODERNITE   »  à Couëron . Cette manifestation ouverte au grand public  a présenté une reconstitution du vin préféré des Ducs Jean V et François II sous toutes ses formes ,  médiévale et contemporaine – crus blancs, rosés,  rouges et effervescents .

Berligou

Publicités

« Moi, Anne de Bretagne », une création d’Evelyne Jousset

Il y a 500 ans mourrait Anne de Bretagne. Elle est la fille de François II, Duc de Bretagne, qui toute sa vie a lutté pour empêcher le rattachement de la Bretagne à la France. Duchesse de Bretagne, deux fois reine de France, on ne sait rien sur elle et pourtant elle a traversé les siècles pour devenir un mythe. Ce diaporama sonore est réalisé à partir de photographies prises avec un appareil hybride Sony envoyées sur Iphone et traitées Instagram.

Commentaire du Comité Anne de Bretagne 2014: il est dit dans ce diaporama qu’Anne aurait aimé ses deux rois de maris; on peut quand même en douter concernant le premier, Charles VIII de France, ennemi de son père et qui s’est emparé d’Anne sous la contrainte armée.

moi, Annedebretagne

Pour voir le diaporama, cliquer sur l’image.

Production L’Esprit du Monde
Réalisation et photographies Evelyne Jousset
www.evelynejousset.com

Nantes: sur les pas d’Anne de Bretagne

Pascal Cassin.

Pascal Cassin.

A l’occasion du 500e anniversaire de la mort d’Anne de Bretagne et du lancement du timbre consacré à la dernière duchesse souveraine de Bretagne, l’Office du Tourisme de Nantes organisait une visite commentée « Sur les pas d’Anne de Bretagne » le samedi 11 janvier après-midi.

Menée et commentée par Pascal Cassin, guide de Nantes Tourisme, cette visite a permis aux 30 participants de découvrir les lieux nantais en lien avec la Duchesse Anne de Bretagne. Du château où est née Anne à la chapelle de l’Immaculée, construite à la demande de François II, son père, puis à la porte St Pierre, magnifique vestige des remparts de Nantes, puis à la cathédrale où plusieurs éléments rappellent le temps de la Bretagne indépendante: la façade bien entendu, les portes en bois du porche principal avec ses inscriptions datant de l’époque de François II, le vitrail entre les deux tours où l’on voit Anne de Bretagne en majesté et bien entendu le magnifique tombeau de ses parents portant tous les attributs de la souveraineté bretonne.

Les portes en bois de la cathédrale datant du règne de François II.

Les portes en bois de la cathédrale datant du règne de François II.

La visite continuait vers l’emplacement des anciens Carmes , lieu originel du tombeau de ses parents, puis vers des habitats, maisons à pans de bois, vestiges de la Nantes de la fin du XVè siècle. A noter aussi la façade de l’ancienne demeure du Chancelier Pierre Landais, premier ministre de François II, promoteur de l’indépendance bretonne et assassiné par le parti pro-français.

Au final, une visite tout à fait enrichissante que Pascal Cassin a animé de détails de la vie d’Anne de Bretagne et d’une mise en perspective de cette période troublée qui vit l’affrontement armé et diplomatique entre deux visions de la Bretagne, celle d’un pays indépendant et celle d’une Bretagne transformée en province française.

La façade de l'hôtel de Pierre Landais, Chancelier du Duché.

La façade de l’hôtel de Pierre Landais, Chancelier du Duché.

Nous ne pouvons qu’encourager Nantes Tourisme à proposer de façon permanente cette visite « Sur les pas d’Anne de Bretagne » .

Une chose à déplorer: l’absence d’un circuit fléché et commenté (panneaux) à travers Nantes sur le thème de la Bretagne ducale.

Jacques-Yves Le Touze