Archives pour la catégorie publication

Numéro spécial « Anne de Bretagne 2014 ».

AnnedeBretagneTudjentilBreizh

Un an après l’achèvement de l’année Anne de Bretagne 2014, Tudjentil Breizh, co-fondateur du Comité, vient de consacrer son bulletin 2015 à la commémoration du 500ème anniversaire de la mort de la dernière souveraine régnante du Duché de Bretagne.

Dans ce bulletin parmi les diverses interventions d’acteurs ou d’amis du Comité Anne de Bretagne 2014 est publié un mémoire inédit sur le traitement de cette commémoration en Bretagne par les medias et les autorités civiles et religieuses ( mémoire présenté en 2015 dans le cadre du Diplôme d’Etudes Celtiques de l’université de Rennes II): y sont notamment soulignées les interférences politiques de cette commémoration avec le mouvement des Bonnets Rouges et la réforme territoriale des régions.

Au sommaire de ce bulletin N°13 en vente au prix de 6,60€, frais de port inclus, au moyen du bon de commande se trouvant sur le site de Tudjentil Breizh:

  • un comité pour l’année Anne de Bretagne (Jacques-Yves Le Touze)
  • la commémoration du 500ème anniversaire (Jakez de Poulpiquet)
  • la réunification à l’heure d’Anne de Bretagne (Jacques-Yves Le Touze)
  • Anne de Bretagne, une féodale ? (Frédéric Morvan)
  • la résistance de la Duchesse Anne et le toujours actuel de la Bretagne pour ses droits (Jean-Loup Le Cuff)
  • Anna Breizh, le pourquoi de l’absence de mutation (Tugdual Kalvez)
  • Anne de Bretagne: une histoire de cœur (Louis Mélénec)
  • le souvenir d’Anne de Bretagne entre Cornouaille et Léon (Florence de Lassol)
  • une tapisserie sur Anne de Bretagne (Jacques-Yves Le Touze)
  • Anne de Bretagne, François II et les autres (Emmanuel de Kerdrel)

 

Vient de paraître : « Anne de Bretagne » d’Etienne Gasche

AnnedeBretagneEtienneGasche

Et si Shakespeare, le grand Shakespeare avait décidé d’écrire une pièce sur Anne de Bretagne ? Un projet financé par sa grande mécène, la reine Elizabeth Ière, d’ailleurs apparentée à la dernière souveraine bretonne. En fouillant dans l’histoire d’Anne de Bretagne, nul doute que le grand dramaturge anglais y aurait trouvé de quoi l’inspirer : fracas des batailles, intrigues politiques, drames humains, personnages tragiques ou comiques… Anne de Bretagne, petite duchesse en sabot et deux fois reine de France est un personnage romanesque à souhait.

Pour mieux nous conter son histoire tumultueuse, l’historien Etienne Gasche se met donc dans la tête de l’homme de théâtre et nous conte de manière alerte et passionnante la tragédie d’une duchesse et de son pays, la Bretagne.

 

Editions Coop Breizh.

La Duchesse Anne et Saint-Nazaire

CREDIB, 2 novembre 2014

La Duchesse Anne et Sant-Nazer/Saint-Nazaire

Le nom de la dernière souveraine de Bretagne reste très attaché à la cité navale. Il faut savoir que la vicomté de Saint-Nazaire a été créée en 1423 par le démembrement de la vicomté de Donges. On découvre au fil de la consultation des archives conservées au Centre de Documentation de la Ville des documents anciens allant du 15e au 18 e siècle. A l’image de la dernière souveraine des Bretons on découvre des femmes de caractère comme ces vicomtesses qui ne s’en laissent pas compter. Le droits breton (contrairement au droit français) qui sera supprimé par la Révolution bourgeoise de 1789 donnait des droits égaux aux femmes nobles dans la transmission des biens et du pouvoir.

AnnedeBretagneMaximiliendAutriche

Charte de Maximilien d’Autriche et d’Anne de Bretagne.

Le système complexe de l’organisation du territoire nazairien, qui englobe alors une partie de la future commune de Pornichet, est très représentatif de l’organisation humaine de la Bretagne d’alors avec le recteur, le Général de paroisse et les frairies. Dans les archives on découvre le conflit qui a longtemps opposé Saint-Nazaire et Guérande concernant le refus de la paroisse nazairienne de participer aux frais de réparation des fortifications des remparts guérandais. Parmi les documents sauvegardés, la charte du duc de Bretagne Pierre II datant de 1454, entérinant l’exonération de Saint-Nazaire. Anne de Bretagne va conforter les Nazairiens dans leurs droits en 1489 et 1491 par des chartes dont celle, en date du 16 avril 1491, signée par « Maximilian et Anne, par la grâce de Dieu, roi et reine des Romains, ducs de Bretagne, etc. ». À l’époque, le duché de Bretagne envisage un moment une union avec l’Autriche pour éviter son occupation militaire par son voisin français. Longtemps après, Nazairiens et Guérandais vont continuer à s’affronter à coups de procès. Les Nazairiens arguent qu’ils assurent eux-mêmes leur défense et que la ville fortifiée de Guérande est trop éloignée pour qu’ils y trouvent refuge en cas d’attaque ennemie.

Magasin nazairien «A la Duchesse de Bretagne»  

AnnedeBretagneStNaz

 

David Silvestre a retrouvé une carte postale publicitaire des années 1910 du magasin «A la Duchesse Anne». Ce magasin, situé au 22 rue Villes Martin, pratiquement en face du Grand Café, était très prisé des Nazairiens jusqu’à sa destruction par les bombardements de 1943. On peut aussi remarquer au passage que jusqu’à une époque récente on parlait plus de «la Duchesse Anne» que «d’Anne de Bretagne». Cette dernière appellation peut être comprise d’une manière quelque peu ambiguë car elle ne signifie pas la souveraine mais la femme d’un souverain en l’occurrence de deux rois de France successifs. Si pour les historiens c’est compris ainsi, il n’en est pas de même pour le peuple breton qui dans «Anne de Bretagne» et sa forme bretonne «Anna Vreizh» / «Anna Breizh» il reconnaît la dernière souveraine de l’Etat breton.

AnnedeBretagneStNaz2

Galathea à Herbins met à l’honneur Anna Vreizh 

Le nouvel EPAD d’Herbins «Galathea», qui a fait un gros travail dans sa signalétique bilingue breton/français à la demande son directeur Ludovic Le Merrer, a naturellement à coté du salon Nominoe, 1er roi de Bretagne, une salle d’activité au nom de la dernière souveraine de la nation bretonne, Anna Vreizh. Un exemple à suivre par nos édiles…

AnnedeBretagneStNaz3

 

Anne de Bretagne à l’honneur à Saint-André des Eaux, Lorient, Josselin, Ranrouët, Vannes, Rennes et Châteaubriant.

Anna-Vreizh-drapeau-OK

Anne de Bretagne est à l’honneur dans les prochains jours à travers la Bretagne:

Dimanche 3 Août à St André des Eaux (Brière) : Fete des Chalands Fleuris (100.000 fleurs !) sur le thème d’Anne de Bretagne (organisateur : ABSADE et Jacky Point ) + Exposition ICB/Anne de Bretagne. Jeux Bretons et médiévaux. Dès 10H30 : scénoparade, fest-deiz, restauration – cf http://www.chalandsfleuris.fr

Dimanche 3 août, Grand Théâtre de Lorient, 21h, Oratorio « Anne de Bretagne renaissante » de Roland Becker.

Mercredi 6 Août à Josselin en soirée d’étape dans le cadre du Tro-Breiz Dinan-Vannes: Hommage à Anne de Bretagne sous la forme d’une projection de videos sur Anne de BRETAGNE donnée par Joël Combot de l’association des Amis du Folgoët.

– Juillet-Aout tous les Dimanches à 16H00 au Château de Ranrouet à Herbignac (44) : visite thématique sur Anne de Bretagne par la médiatrice du château Fanny Bena :

Venez faire un voyage dans le temps d’Anne de Bretagne et d’autres personnages comme l’intrigant Jean IV de Rieux, seigneur du château de Ranrouët et tuteur de la petite Anne. Face aux rois de France qui menacent la Bretagne, vous découvrirez les péripéties qui ont agitées l’histoire du duché de la fin du Moyen Age jusqu’à son rattachement à la France. Intrigues, rebondissements, voltes-faces, c’est une histoire digne d’une véritable saga moderne qui vous attend !

Les dimanches à 16h en juillet et en août. Durée 1h00. Plein tarif 5€, réduit 4€, gratuit -7 ans.

– Les rendez-vous nocturnes du Parlement de Bretagne à Rennes démarrent le 11 juillet. Pour la 3e année consécutive, la projection d’images épousera l’architecture du bâtiment. Anne de Bretagne fera son apparition avant chaque spectacle

– Jusqu’au 21 septembre, exposition autour d’Anne de Bretagne, son reliquaire et le livre d’Heures, au Château Gaillard, rue Noë à Vannes, Entrée gratuite.

– Jusqu’au 30 Septembre à Châteaubriant (44) : Exposition autour du reliquaire du coeur d’Anne de Bretagne à travers une approche historique et scientifique de l’objet / Organisateur : Conseil Général de Loire-Atlantique et Musée Dobrée.

Anne de Bretagne dans la revue « Voyage » de Brittany Ferries

Voyage

Pour lire l’article, cliquer sur l’image.

 

Brittany Ferries diffuse auprès de ses clients anglophones la revue « Voyage » qui présente différentes destinations et thèmes pouvant intéresser les voyageurs.

Le numéro de cet été 2014 contient un long article consacré à Anne de Bretagne écrit par le journaliste Barnaby Eales qui a rencontré notamment le Comité Anne de Bretagne 2014.

Cet article permettra sans aucun doute aux lecteurs de découvrir un épisode fondamental de l’histoire de la Bretagne mais aussi les liens importants entre Bretagne et Angleterre.

Espérons ainsi que nos amis irlandais, anglais, écossais, gallois et corniques regarderont d’un nouvel œil la Bretagne loin des clichés sur « l’ouest de la France » …..

Pour voir l’article, cliquer sur l’image.

Anne de Bretagne à l’honneur à l’abbaye de Kergonan

anne-de-bretagneduchesseinsoumise

Les 19 et 20 juillet derniers, l’abbaye bénédictine Sainte-Anne de Kergonan (Plouharnel) organisait dans ses jardins son premier salon du livre chrétien « Lire à l’Abbaye ».

Et le premier prix littéraire de ce tout nouveau salon du livre est revenu à Catherine de Lasa pour son livre « Anne de Bretagne , duchesses insoumise, 1488-1491 »  paru aux Editions Gallimard Jeunesse.

« Anne n’a que onze ans lorsqu’elle devient duchesse de Bretagne, à la mort de son père, en 1488. Tandis que la cour intrigue pour marier la jeune fille, la Bretagne est menacée par le roi de France. Refusant de se soumettre, Anne engage ses troupes, mais trahisons, défaites militaires et manque d’argent conduisent la jeune fille à accepter une union avec le roi de France. »

 

Kergonan 002

Catherine de Lasa