Un oratorio pour célébrer Anne de Bretagne

Ouest-France, le 5 juin 2014

Oratorio Anne de Bretagne

Dihunerien, qui a produit le spectacle de Glenmor l’Insoumis, s’apprête aujourd’hui à célébrer le 500e anniversaire de la mort de la duchesse Anne de Bretagne. Première mondiale, rien de moins, l’oratorio Anne de Bretagne, renaissante sera présenté au public à Lesneven, à la salle Arvorik, samedi 28 juin.

Musique et textes d’époque

« Femme de savoir et de pouvoir, Anne a été la dernière duchesse souveraine de Bretagne », rappelle Michel Chauvin qui a voulu lui rendre un hommage exceptionnel. L’oratorio sera interprété par l‘Ensemble Bretagne Armoricaine, dirigé par Roland Becker : « Nos choix d’instrumentation et d’ornementation ont été faits après consultation d’ouvrages du XVIIesiècle. » Ce concert célébration sera donné par 13 instrumentistes, 2 chanteurs et un récitant pour un livret rédigé en français par Laure Le Gurun : « Ce livret ne parle que d’Anne grâce aux mots d’un homme qui l’a accompagnée toute sa vie, Alain Bouchard, l’auteur des Grandes Chroniques de Bretagne. » Le concert sera accompagné d’une projection d’images d’archives, des enluminures de l’ouvrage Les Grandes Heures d’Anne de Bretagne.

Lesneven se souvient

Durant l’été 1505, la duchesse Anne entreprend un Tro Breizh, un tour de Bretagne sur lequel s’appuie le synopsis du concert. « Ce voyage qui est passé par Le Folgoët, a été le moment de tous les recueillements et de toutes les fêtes. » Michel Chauvin y voit un testament laissé à la Bretagne : « Dans ce Tro Breizh, la duchesse a laissé à la Bretagne la force de ses valeurs. Après cela, la Bretagne placera sa liberté au-delà des contingences humaines. »Michel Chauvin engage une idée forte : ce voyage fondateur a donné à la Bretagne la force du mythe.

Le budget du spectacle se monte à 30 000 €. S’il avait fallu répercuter le coût réel d’une représentation sur le prix des places, bien des familles n’auraient pu y assister. Le comité des fêtes et de l’animation culturelle a fait un choix déterminant : « Le prix des places ne doit pas être un obstacle », explique son président Bernard Prémel-Cabic.

 

Samedi 28 juin, Oratorio : Anne de Bretagne, renaissante, salle Arvorik à 20 h 30. Réservation : office de tourisme et permanences de la salle Arvorik. Prix : 12 € sur place, 10 € sur réservation et 8 € sur réservation (demandeurs d’emplois et étudiants).

Publicités

Une réflexion au sujet de « Un oratorio pour célébrer Anne de Bretagne »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s