« The White Queen » une excellente série britannique qui concerne aussi la Bretagne

TheWhiteQueen

« The White Queen » est une série britannique actuellement diffusée sur OCS Max, doublée en français.

Le premier épisode pose le cadre de l’action qui va se dérouler en Angleterre, Pays de Galles, Flandres, France, Ecosse, Bourgogne et Bretagne:

Angleterre, 1464 : afin de déterminer qui deviendra Roi d’Angleterre, les maisons de York et de Lancastre s’affrontent dans la « Guerre des Roses ». Surnommé le « faiseur de rois », le comte de Warwick a porté au trône le jeune Edouard IV ; mais il n’avait pas prévu que celui-ci tomberait éperdument amoureux d’une Lancastre, Elizabeth Woodville, qu’il épouse en secret !

Cette série très bien réalisée aborde en fait une période de l’histoire anglaise qui concerne directement l’histoire de la Bretagne et celle de la Duchesse Anne. Dans cette seconde moitié du XVe siècle, le royaume anglais joue un rôle important et primordial aux yeux du duché de Bretagne pour contrebalancer l’influence française et sauvegarder l’indépendance bretonne. Or la lutte à mort entre les Lancastre et les York va affaiblir l’Angleterre et permettre aux rois français d’avancer leurs pions en Bretagne.

Par ailleurs, alors qu’Anne de Bretagne était promise au fils d’Edouard, la prise du pouvoir par Richard III met fin à ce projet d’alliance anglo-breton. François II de Bretagne accueillera et protégera Henry Tudor, l’espoir des Lancastre, pendant plusieurs années à Elven, Suscinio et Nantes. Dans l’entourage d’Henry Tudor exilé en Bretagne, on retrouve notamment un personnage qui jouera un rôle important dans l’histoire de la Bretagne, Sir Edward Woodville, qui, après la victoire d’Henry Tudor sur Richard III, reviendra plus tard en Bretagne pour se battre aux côtés des soldats de Francois II contre l’armée française à Saint-Aubin du Cormier. Woodville y perdit la vie ainsi que ses 500 archers venus de l’île de Wight.

La Bretagne n’est bien entendu pas au centre de la série mais elle apparaît de temps à autre: « The White Queen » permet ainsi de découvrir cette période compliquée en Angleterre et qui aura comme conséquence collatérale notamment,la fin de l’indépendance bretonne.

Jacques-Yves Le Touze

Woodville

Un livre sur Sir Edward Woodville, commandant des soldats anglais à Saint-Aubin du Cormier.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s